Emission du 9 janvier 2018

Ecoutez Lecteur externe

Présentation des invités

 

Aujourd’hui on s’attaque donc à instagram, la contraction du mot instantané et télégramme.

 

Alors qu’est ce que c’est….

Finalement, juste un site internet qui se consulte sur son téléphone et où tout le monde peut déposer des photos à la vu de ses amis ou de tout le monde.

 Bon, dit comme ça, c’est pas très glamour. En fait, cette application informatique, qui finalement n’informe pas, mais donne beaucoup de tiques, est bien plus qu’un album photo. C’est un distributeur d’amour et une façon d’exister.

 Car, notre quête à tous, dans la vie, après la santé et la nourriture, c’est l’amour de l’autre, c’est de trouver une place et d’exister même si on ne sait pas trop pourquoi on est là.

 Et Instagram, tout comme les autres réseaux sociaux, au départ créer pour relier les gens, se sont transformés en créateur d'existence et distributeur d’amour, même virtuel.

Mais après tout pourquoi pas. Surtout quand ça nous permet de voir de belles choses comme avec nos invités. Mais malheureusement, c’est pas toujours le cas, et l'intérêt nombriliste de la chose est quelques fois proche du néant.

 Mais comme on en parle ce soir, alors autant plonger dans les entraille de la bête pour en comprendre le fonctionnement : Comment aimer, être aimer et surtout comment y exister.

 D’abord vous ouvrez un compte avec votre nom ou, plus souvent un pseudo plus ou moins ridicule. Plus que moins, souvent. Ensuite, il va vous falloir trouver des gens qui vous suivent et vous aiment. Et pour ça, pas de secret, il va vous falloir vous même en suivre et en aimer.

 Mais là vous me dites, “mais je m’en fout moi d’aimer les autres, je veux qu’on m'aime moi”.

Oui je sais, c’est un peu rageant, mais dans la vraie vie c’est pareil. Si vous voulez qu’on s’intéresse à vous, à par si vous avez un talent extraordinaire ou que vous êtes déjà célèbre, il faut s'intéresser aux autres. Faites comme tout le monde, faites semblant.

 Vous allez donc regarder les suggestions de photos du programme et même rechercher des thèmes de photos si vous voulez…

Mais bon, votre but sera de cliquer sur un maximum de photo, et, encore mieux, vous abonner aux autres. C’est-à-dire que vous recevrez toute leur actualité dans l’avoir demandé, ni finalement l’avoir désiré, mais je vous rappelle que vous cherchez à être aimé alors commencez pas à être désagréable.

 Par contre, on a oublié un truc, pour recevoir un coeur, il faut un support. Et ce support, c’est une photo, c’est le principe même d’instagram. Une photo de quoi ? On s’en fout, mettez une photo de votre chat c’est bien. Ça marche toujours. Hein ? vous n’avez pas de chat… Bon ben mettez une photo de votre assiette de frite.

Si si, je vous assure, tout le monde, fait ça, et ça rapporte des likes. (les likes c’est des petits coeurs qu’on une personne touche votre photo parce qu’elle l’aime).

 Vous allez me dire : “Mais comment les gens vont trouver mes frites si tout le monde en met, des frites”…

Intagram a pensé à tout avec la possibilité d’associer votre photo à des mots-clés que vous saisissez après avoir téléchargé votre magnifique image.

Devant chaque mot clé, on met un hashtag, en fait c’est un dièse. Oui je sais, normalement c’est pour monté un demi-ton, mais vous en verrez plein sur insta, et pas que des demis.

 Malin comme vous êtes, vous allez trouver les mots clés les plus racoleurs pour attirer le chaland vers votre photo de fritures. Et c’est en effet ce que font beaucoup de personnes.

Ainsi, vous trouverez sur instagram des chats #gay, des photos d’arbres naked (nu en anglais)...  Vous allez me dire c’est l’hiver, c’est normal. Du coup, pour une photo de chêne, mettez #gland si vous voulez, ça marchera bien aussi.

 Mais, je vois que, finalement, vous vous demandez quel intérêt à ce truc si on n’a rien à montrer ? Aaaaah, mais détromper vous, ce n’est pas parcequ’on n’a rien a dire qu’on va se taire. Au contraire.

 Vous avez ceux qui photographie leur life et tous les lieux qu’ils visitent, les plus chanceux vous montreront Las Vegas, les autres la Mayenne, ou même leur chambre, et, quand ils en auront fait le tour, leur corps habillé, et, en mal de like, finalement, leur corps nu et là, pour une fois, les mots clés correspondront.

 Ah ben oui, je ne vous ai pas dit, votre photo à une durée d'intérêt extrêmement court…

Je vous explique. Une fois que vous suivrez quelques personnes, vous verrez sur votre page d’accueil, leurs photos défiler. Les plus récentes chassant les plus anciennes…

 Donc autant vous dire que si quelqu’un suit 300 personnes en plus de vous, la chance qu’il voit une de vos photos à l’instant ou il utilise le programme est mince.

Vous devez donc mettre des photos tout le temps. Au minimum une fois par jour. De préférence, entre 16h et 18h, c’est statistiquement l’heure ou vous aurez le plus de chance d’avoir des likes.

 C’est compliqué d’être aimé et suscité l'intérêt hein ! Mais l’avantage d'instagram, contrairement à Twitter ou Facebook, c’est que vous n’avez pas besoin de faire de texte. Si vous mettez plus de trois mots, personne ne vous lira. D’ailleurs, la plupart ne mettent qu’une litanie de mots clés.

Et ça a un avantage. Les psychopathes du net n’y mettent pas trop le clavier, car ils ne savent pas comment déverser leur haine autrement que par des textes. On les appels les trolls. Et c’est un peu ce que je fais depuis tout à l’heure à débiner le support de prédilection de nos invités qui se demandent s’ils ont bien fait de venir.

 Et bien si instagram mène souvent à rien, il peut mener à tout à condition d’en sortir. Et c’est ce que font justement nos invités en organisant des sorties, des concours, et même ici un livre bien réel avec de superbes photos.

Car oui, je suis de mauvaise fois, il n’y a pas que des frites et des chats homos sur instagram, il y a aussi de très belles photos faites souvent par des amateurs, avec juste un téléphone.

 Je ne vous parle pas des instagram des chroniqueurs de l’émission. j’ai, en ce début d’année, décidé de les ménager. Surtout Raphaël. Non je ne parlerais pas de “Raphaël à la plage”, “Raphaël à la montagne”, “Raphaël à la campagne”, “Raphaël tout nu sous la douche”, #nu #gland #frite.. enfin, petite frite. Non non, en plus, Raphaël, tu ne likes jamais mes photos sur mon compte, alors je ne vais pas non plus faire de la pub pour son compte raphazap.

 Alors, avant de l’ouvrir, je parle du livre de nos invités, un petit cadeau, c’est la tradition. Voici l’indispensable perche à selfie, histoire de prendre un peu de distance avec vos photos.

Et je vous laisse avec le plus déconnecté des connectés pour nous donner envie de vous liker, voici Raphaël, #interview

 

Chronique nouvelles technologies

On a en invité des instagrammers d’Angers. Je vous propose de découvrir dronestagram, un site qui référence les plus belles photos faites par des drones.

Autant vous dire que c’est magnifique avec des images qu’on n’a jamais vu, et pour cause, seuls des drones peuvent prendre ces photos

ça s’appelle dronestagram, vous trouverez le lien sur votre moteur préféré.

---

 

Je vous emmène au CES, ce n’est pas un centre d’étude civique pour illettré, c’est le salon mondial des nouveautés électroniques , le Consumer Electronics Show à Las Vegas.

Et cette année, la star c’est un camion de pizza. D'après vous qu’est ce qu’il a de particulier ?

 

C’est un véhicule autonome, sans chauffeur qui vous prépare votre pizza en allant chez vous.

Imaginez, vous commandez sur internet votre pizza, vous régler en ligne en donnant votre adresse. Le camion se met automatiquement en route et prépare la pizza qui arrive chaude en bas de chez vous.

---

De plus en plus de joueurs de jeux vidéo utilisent plusieurs écrans d’ordinateur pour agrandir le champ de vision en les mettant côte à côte. Jusqu’à maintenant, il y avait forcément un trou entre chaque écran, ne serait que la bordure plastique qui les entoure. Et bien le constructeur Asur propose des barres spéciales pour relier les écrans. Elles sont constituées de miroir et de prime qui prolonge les images des écrans de chaque côté.

Du coup, l’illusion fait qu’on a une image continue, ultra large.

Ça sortira en 2018, c’est pour l’instant un prototype.

 

----

Vous avez un superbe vélo, mais vous aimeriez qu’il soit aussi électrique sans avoir à tout changer. Je vous propose la roue electron Wheel. C’est une simple roue avant de vélo, vous échangez votre roue avant par celle-ci, en 1mn, et hop, votre vélo est maintenant électrique. Tout est en effet dans la roue, les batteries et le moteur.

Ça coutera dans les 800 euros quand même.

 

---

Sinon j’ai une machine qui pli les vêtements. Vous mettez votre chemise, tee-shirt ou pantalon en haut de l’appareil et il ressort plier en bas. Ça ne repasse pas par contre et ça compte dans les 1000euros. Sortie en 2019.

 

---

 

Un appareil photo pour les instagrammeur ? Le Sony GH5S peut prendre des photos en très basse lumière. Il peut avoir une sensibilité de 51200 ISO sans trop de bruit numérique.

Vous pouvez donc prendre une photo dans une pièce éclairée par une bougie et vous croire en plein jour.

Il coute 2500 euros dans objectifs.

 

----

Et si vous téléphoniez avec un doigt. Ça va être bientôt possible à l’aide d’un nouveau bracelet qui utilise la conduction des vibrations par les os. Vous posez votre doigt sur l’oreille et vous parlez normalement et c’est comme si vous aviez un portable. Ça coutera dans les 250 euros, ça s’appelle le SGNL.